krokus
GNM-FR

Cancer os et rectum Version imprimable Suggérer par mail

Sylviane



 

01-06-2008

J'ai entendu parler des découvertes du Docteur HAMER et de l'association ASAC- Amis de Dirk de Chambéry en 1990, par un ami qui avait de graves problèmes de santé. Les diagnostics des médecins étaient contradictoires et il n'avait plus confiance en leur médecine. Il a eu la chance de connaître la Médecine Nouvelle et aujourd'hui il est toujours en vie. Cet ami m'a fait lire « La genèse ». Ensuite mon mari et moi avons assisté à une conférence du Docteur HAMER, en juin 1991 à Lyon.
Cette Médecine nous a beaucoup intéressés par sa logique naturelle et par la réalité évidente avec de nombreux exemples.

A cette période j'avais des douleurs aux os et d'après les radios il s'agissait d'un cancer. J'ai rencontré Madame Sixt qui m'a expliqué que j'étais en phase de guérison et que les douleurs étaient causées par l'extension du périoste, suite à la recalcification des os. J'ai supporté ces douleurs car je savais que j'étais en train de guérir. En effet, au bout de quelques temps, la douleur a cessé progressivement. Quant au conflit, il provenait d'une grave dévalorisation professionnelle.

Début 1999 à la suite d'un différend avec mes deux soeurs je ne savais franchement plus où j'en étais, plus où me situer et que penser. Je me réveillais la nuit, car je ne savais pas quel comportement adopter. Après de longues semaines de réflexion, j'ai enfin réussi à trouver un compromis.

Ensuite j'ai ressenti des douleurs au rectum et tout de suite j'ai essayé de trouver la cause de ce mal. J'ai vite compris que je guérissais un conflit d'identité et que je pouvais m'en sortir avec de la patience tout en supportant ces violentes douleurs. Elles ont duré trois semaines et j'ai surmonté tout cela car je savais que je guérissais. Cela s'est passé exactement comme décrit par le Docteur HAMER. A la fin, après les saignements, les douleurs se sont arrêtées.

Ce jour là, j'ai réellement pris conscience de ma chance car si j'étais allée chez le médecin, il aurait diagnostiqué un cancer et aujourd'hui je serais probablement mutilée, suite aux traitements.

Maintenant je vais bien, et ayant totalement confiance en la Médecine Nouvelle, j'arrive à minimiser les problèmes afin de les solutionner au mieux.

Je pense sincèrement qu'il est magnifique que le malade comprenne ce qui lui arrive et qu'il soit en mesure de se prendre en charge.

Je souhaite vivement que la Médecine Nouvelle soit reconnue scientifiquement et que les découvertes fondamentales du Dr HAMER soient prochainement connues de tous.

Sylviane

 

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt