krokus
GNM-FR

inflammations chroniques de la vessie Version imprimable Suggérer par mail
décembre 2011
Il y a des années que je souffrais d’inflammations chroniques. Cela s’exprimait par des douleurs à la miction, qui revenait régulièrement en fin de semaine. Le diagnostic était inflammation de la vessie.
 
Je suis droitière et que je prends la pilule. J’ai eu une mère très dominante et tant que je vivais à la maison avec elle, je n’avais pas de chambre à moi, je l’a partageais avec ma petite sœur. A l’époque toute la famille vivait à l’étroit. En grandissant, j’ai connu un ami, et toutes les  fins de semaine je me rendais chez lui, il logeait près de  chez moi, c’était pour nous la seule façon de nous rencontrer.   

A cette période, je ne savais pas que les inflammations de la vessie avaient un rapport avec le marquage du territoire. En fait j’ai résolu mon problème sans m’en rendre compte et maintenant que j’étudie la Germanique, j’ai découvert le conflit qui provoque ces inflammations.

A la maison je n’avais pas de territoire propre. Je ne pouvais pas non plus fermer la porte de la chambre, ma mère était toujours là à vouloir tout savoir. La sphère privée n’existait tout simplement pas. C’est ainsi que durant toute la semaine, mon conflit de marquage du territoire s’installait. Le sens de ce Programme Biologique  spécial réside dans le fait d’élargir la vessie par ulcération (en phase active, indolore) pour mieux marquer le  territoire avec plus d’urine. Mon organisme  voulait m’aider à obtenir une plus grande quantité d’urine,  afin de mieux marquer mon territoire à l’intérieur de ma famille.
Chaque fin  de semaine, j’allais chez mon ami  et là j’étais totalement dans mon territoire, j’avais mes marques. J’avais une vraie vie privée. J’entrais donc en phase de réparation avec ses douloureuses inflammations de la vessie.

Concernant ces inflammations, la cause en était toujours « d’être habillée trop légèrement » ; « de s’asseoir sur une pierre froide » etc. Et un jour, pendant cette période où j’avais ces problèmes, nous étions allés faire du kite - surf. C’était en octobre, l’eau était très froide, en dehors de l’eau il ne faisait pas chaud, je courais pieds nus sur des pierres glacées et pris une douche en plein air avec de l’eau tiède. A ce moment là je me suis dit : « si après ce week-end, je n’attrape pas une inflammation de la vessie, alors j’y comprends plus rien ! »

Et alors ? RIEN ! Parce que c’est évident je n’avais pas fait de récidive de marquage de territoire.

Il y a maintenant environ un an que j’ai quitté la maison familiale et depuis mon installation chez moi, je possède mon territoire, mon conflit est donc terminé. J’ai compris cela bien plus tard, après être partie de la maison. Si j’avais connu plus tôt la Germanique, je me serai prise en main plus tôt.
 
 
      -----------------------------------        ---------------------------------
 
 
 
Il est de plus en plus urgent que la Germanische Heilkunde soit reconnue. C’est la seule médecine  qui implique un rapport de cause à effet et nous libère de la peur.    Dans ce cas, si la maman, la jeune fille et son ami  avaient  connus les Lois et les Programmes  Biologiques Bien fondés de la nature, alors l’inflammation  aurait été évitée.

Marquage de territoire : vessie
Conflit de ne pas savoir reconnaître la limite du territoire de l’intérieur, ou conflit de ne pas pouvoir déterminer sa position.
Dans ce cas,  tous les week-ends la femme marquait son territoire avec son  partenaire et son logement.  Les récidives ont cessées quand elle a décidé de vivre chez son ami et avoir son chez soi, définitivement indépendante de sa mère et de sa famille.

Remarque : il existe deux types de SBS qui touche la vessie :

1 – Le SBS  du cas ci-dessus, touche l’épithélium pavimenteux, le relais se situe au cortex cérébral, « la personne est confrontée à un conflit de marquage de territoire, limite ou position dans le territoire ». Il y a  ulcération dans la phase active et dans la phase de solution  il y a régénération des ulcères avec  papillome, saignements, brûlures.

2 -  Le SBS touche la sub- muqueuse du  trigone de la vessie, le relais se situe au tronc cérébral, la personne est confrontée a « un conflit odieux, une saloperie dans le territoire ». Il y a multiplication cellulaire dans la phase active et dans la phase de réparation,  il y a nécrose caséifiante  ou enkystement = tumeur compacte ou cystite tuberculeuse purulente (écoulements purulents).
 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt