krokus
GNM-FR

17/05/2008 Version imprimable Suggérer par mail

Une découverte grandiose : una musica biologicamente sensata nell"ottica della GNM

EXPOSE CULTUREL Université Eberhard Karls
Tübingen
Helmut Calgéer, Professeur de musique
12 mai 2008
Prise de position
par rapport à l’ouvrage de la pianiste et doctoresse Giovanna Conti de Parme :
« Per una musica biologicamente sensata nell’ ottica della Nueva Medicina Germanica »

L’ouvrage cité ci-dessus, de la pianiste italienne, le Dr Giovanna Conti, est une découverte grandiose et va faire reposer la compréhension de la musique sur une base totalement nouvelle.
Jusqu’à ce jour, personne n’aurait pu imaginer que les lois biologiques naturelles puissent influencer la compréhension de notre musique classique, aussi bien la musique instrumentale que la musique vocale. De même qu’il était impensable, jusqu’à présent, que ces cinq lois biologiques naturelles de la Germanique, (Médecine Nouvelle Germanique) deviennent dorénavant la base sur laquelle nous allons devoir apprendre, à l’avenir, à comprendre notre musique.
L’idée que nos compositeurs classiques nous rapportent, avec des sons à la place des mots, dans chaque phrase d’une symphonie, par exemple, un vécu conflictuel biologique terminé de leur existence, ce que l’on appelle un Programme Biologique Spécial Bien Fondé, est une représentation fascinante et ouvre une toute nouvelle dimension dans la musique.
Ici, à Tübingen, nous trouvons particulièrement émouvant que le ravissant chant populaire « Mein Studentenmädchen » qui est naturellement joué à Tübingen et par l’orchestre de Wurmlinger, ait été choisi par l’auteur comme prototype pour la compréhension de l’ensemble de la musique, car le texte correspondant à la mélodie révèle en même temps la teneur du conflit biologique du Programme Biologique Spécial Bien Fondé.
C’est un travail astreignant qui attend maintenant les biographes des œuvres de nos compositeurs classiques comme, par exemple, faire correspondre chaque phrase d’une symphonie aux Programmes Biologiques Spéciaux Bien Fondés de la vie du compositeur. Naturellement, on ne peut y arriver qu’avec une connaissance précise de la Germanique, (Médecine Nouvelle Germanique).
Nous, les musiciens, ne pouvons que nous réjouir du fait qu’on nous offre une nouvelle époque merveilleuse pour la compréhension de la musique – comme le dit la pianiste doctoresse Giovanna Conti dans son livre. En tant que musicien de Tübingen, je suis, moi-même, fasciné par cet ouvrage.

Helmut Calgéer, Professeur de musique

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt