krokus
GNM-FR

polyathrite Version imprimable Suggérer par mail
Enquête d’investigation réalisée par le Dr R.G. Hamer, Dr en médecine, diplômé en théologie.

Patiente de 42 ans - Droitière - Enfant de parents immigrés.
Elle est arrivée à Hambourg et a fait des études universitaires.
Mariée depuis 10 ans et mère de deux enfants.

Elle passe son baccalauréat et intègre  la « Haute société » en se choisissant un ami qui pratiquait le golf. Elle cherche également à pratiquer le golf mais n’est pas très douée pour cela. En fait, elle récolte que des remarques désobligeantes de la part de son ami, par exemple : Tu tiens mal  le club (la crosse) -Tu positionnes mal ton pied, jamais tu n’y arriveras- Il serait mieux pour toi que tu abandonnes, car ce n’est pas possible.

Au bout d’un certain temps, elle quitte son ami joueur de golf car la situation lui devient insupportable. Elle prend  un autre ami, également de la « Haute Société », lui aussi golfeur mais dans la réalité,  sur le terrain,  Detlev manifeste la même arrogance.

Là-dessus, la mère fit son entrée. « Si tu veux garder Detlev, tu dois apprendre à jouer au golf coûte que coûte, même si tu n’est pas douée !

A partir de là nous pouvons  conclure que la relation mère/enfant s’intègre dans le  processus.
A l’âge de 26 ans, elle en a assez d’entendre les commentaires stupides et arrogants de Detlev sur ses piètres dispositions à jouer au golf. Alors, elle décide de prendre un ami juriste (du nom de Egon) dont elle admirait les talents de jongleur artistique, (il n’était  pas golfeur mais il s’est découvert tout aussi arrogant).

Dans un premier temps elle fut  heureuse de ne plus entendre les perpétuelles remarques désobligeantes sur son manque de talent de golfeuse, ce qui l’a conduit à la conflictolyse de son conflit  de joueuse de golfe maladroite. La main droite et le pied droit manifestèrent les symptômes d’une polyarthrite primaire chronique (PPC) avec rougeur, enflure et douleurs, essentiellement au niveau des articulations des doigts  et des orteils. Une manifestation légère à gauche (à cause du commentaire fait par la mère).
Finalement elle finit par épouser Egon le juriste, et ils eurent deux enfants. Au bout de quelque temps, elle constate  que l’arrogance de son admiré jongleur artistique de mari devenait aussi insupportable que celle des golfeurs Günther et Detlev. Seul le contenu était différent, nous appelons cela une « extension des rails ».

Extension des rails

La particularité en jeu ici est l’arrogance de son mari en tant que tel, qui lui rappelle inévitablement celle de ses ex-amis golfeurs Günther et Detlev, et il en est de même concernant les commentaires de sa mère : « même si tu n’a pas beaucoup de talents pour le golf… ». Les douleurs au niveau des pieds l’empêchent d’accompagner son mari dans les promenades que celui-ci affectionne, et provoquent à leur tour des problèmes dans le genou droit pendant les phases pcl  (tu es un canard boiteux) et elle se trouve aussi dévalorisée en tant que partenaire avec des douleurs dans l’épaule droite également pendant la phase pcl (tu es principalement malade).

Actuellement vous vous demandez, peut-on avoir une polyarthrite si on manque de talent pour le golf ?
Réponse : oui on peut.

Pour découvrir le conflit : il faut procéder comme lors comme lors d’une véritable enquête criminelle, et par-dessus tout avoir un solide bon sens et de l’empathie pour les patients.

Thérapie :

La patiente voulait bien sûr connaître comment faire pour lutter contre sa polyarthrite florissante. Je lui suggère  d’envisager d’autres perspectives dans ses relations avec son mari, dans lesquelles il ne serait pas de la partie.

Exemple : le mari est un juriste d’une arrogance cérébrale, dépourvu d’humour, mais qui a pour défaillance de ne pas savoir danser. Il  danse comme « un manche à balais ». Sa femme au contraire, danse comme une déesse. Alors je lui propose : qu’est-ce qui vous empêche d’organiser chez vous tous les mois un thé dansant. Toutes les convives admirent Terpsichore, la muse de la danse. Votre mari l’admire tout autant, surtout qu’en ce domaine il n’est pas bon.
 
 
 
 http://www.germanique-nouvelle-medecine.com/images/stories/polyarthrite/chondrocalcinose.0003_fs.jpg                     http://www.germanique-nouvelle-medecine.com/images/stories/polyarthrite/main%20polyarthrite%203.jpg
      exemple : genou droit et gauche                          exemple: main droite
 
 
Cette idée a plu à la patiente et elle promit de se mettre immédiatement à l’œuvre. Elle ne peut pas changer l’arrogance de son mari, mais elle peut construire  la confiance en elle et cela est à sa portée.

Si l’on estime que le bon sens et la sagesse intelligente ne peuvent pas s’apprendre et que la plupart des personnes intellectuelles et cérébrales qui composent notre civilisation décadente sont incapables du moindre bon sens, malgré qu’elles suivent très bien leur chemin grâce à leur super intelligence, cela tient en échec notre optimisme de thérapeute.


------------------------------------     ------------------------------------



Remarque :

La polyarthrite est un SBS de dévalorisation de soi. Dans la phase active du conflit, il y a une nécrose de l’os (substance blanche mésodermique). C’est dans la phase pcl (solution du conflit) que se manifestent les douleurs.
Dans le cas de cette jeune femme : les mains et les pieds du  côté droit du corps  ont été touché à cause du golf : dévalorisation provoqué par l’attitude du partenaire. Puis l’épaule et le genou droit, à cause des réflexions désobligeantes de son mari lorsqu’elle l’accompagnait dans ses promenades et le suivait difficilement à cause des douleurs. Le côté gauche à cause de la dévalorisation provoquée par l’attitude  la mère.

Il ne faut pas confondre, la polyarthrite et rhumatisme. (cf. livre/tableau traduit en français)

La polyarthrite est un SBS des os (substance blanche mésodermique). (Dévalorisation, nécrose sans douleur en phase active du conflit). Les douleurs surviennent en  phase de solution du conflit (pcl).

Le rhumatisme est un SBS du (maillage nerveux de l’épithélium pavimenteux du périoste phylogénétique). (Conflit de séparation brutale). Les douleurs apparaissent en phase active du conflit .
 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt