krokus
GNM-FR

gastrite Version imprimable Suggérer par mail
Témoignage – Gastrite avec diarrhée (colique)                                   

Je vous transmets ce beau témoignage pour votre page d’accueil. Je suis un homme âgé de 33 ans, droitier.
Le 1er septembre 2012,  j’ai changé d’entreprise et je commençais un nouveau  travail. Je me sentais en pleine forme, si heureux de cette situation.
Dès les premiers jours de présence dans cette entreprise, j’ai ressenti des  douleurs à l’estomac. Je connaissais la Germanique depuis quelques années, et donc je ne me suis pas spécialement inquiété, mais je me demandais d’où cela pouvait bien provenir.
Ces douleurs étaient parfois violentes, et parfois légères. Elles étaient plus intenses surtout le matin, et l’après-midi les douleurs se calmaient.  J’avais de temps à autre une diarrhée carabinée et nauséabonde. Il m’arrivait d’aller aux toilettes toutes les 15 à 30 minutes, plus tard pour évacuer ce qui ressemblait à de l’eau.
N’obtenant pas d’amélioration, je m’efforçais à chercher d’où pouvaient provenir ces symptômes. En fait, les premiers symptômes ont débutés exactement quand j’ai commencé ce nouveau travail. J’étais sûr de n’avoir pas eu de nouveau conflit, j’ai pensé que je retournais dans un rail, c’est cela que je devais chercher.
Une de mes collègues de travail,  par son comportement et son apparence, me faisait penser à une ancienne petite amie. Toutefois à cette époque-là, je n’avais pas ressenti de douleurs à l’estomac. Je me demandais alors si c’était le travail qui pouvait constituer un rail car des années auparavant j’avais déjà fait le même type de travail dans une autre entreprise où je m’étais fâché avec la direction du personnel. Cela non plus ne mena à rien. J’étais résolu à vivre avec ces douleurs car il était hors de question de démissionner.
Il me devenait évident que je devais avoir un ulcère à l’estomac. Ce devait être un conflit actif suivant le schéma de l’épithélium pavimenteux du gosier gastrique   – contrariété dans le territoire – petite courbure de l’estomac !
Et puis la lumière jaillit :
L’une de mes collègues, dont j’avais pris le  poste de travail dans cette nouvelle entreprise, farfouillait constamment dans mes documents, cela présentait une contrariété dans mon territoire. J’avais classé mes documents suivant mon propre système de rangement et je ne supportais pas que mes collègues fouillent  dans mes affaires. Cela m’énervait depuis un moment et  spécialement cette collègue qui  ne travaillait que le matin.  Les douleurs cessaient progressivement après le déjeuner, et lorsque je ne travaillais pas. Quand j’ai enfin réalisé que le conflit était lié à cette collègue, la solution pouvait commencer. Je me disais : « Elle a plus de 50 ans, tu ne la changeras plus. Elle ne pense pas à mal, elle veut simplement m’aider. »
Petit à petit tout rentra dans l’ordre. Lorsqu’un collègue venait chercher quelque chose dans mes affaires, j’y repensais mais rapidement j’éliminais la situation en l’acceptant sans me prendre la tête.
Tout cela c’est très vite passé. Depuis, la colique et les douleurs gastriques n’étaient plus que de l’histoire ancienne ! Lorsque l’on sait, grâce à  la Germanique, quelle direction prendre, on doit chercher et  le reste devient  qu’un jeu d’enfant, même si cela peut s’avérer quelque fois difficile.
En effet, il m’a fallu aussi du temps, j’ai « pataugé » pour voir clair, mais lorsque l’on a compris le fonctionnement de notre corps, alors on se prend en charge, et on fait tout pour s’en sortir soit même, sans livrer son corps à la bonne volonté de la médecine officielle.  
Je suis très reconnaissant pour ce cadeau. Cela nous rend libre !
Salutations
M.

  ------------------------------------------  -------------------------------------
  
    Remarque : Ulcère gastrique ou SBS (Programme Biologique Spécial bien fondé) dont l’évolution de la sensibilité suit le schéma de l’épithélium pavimenteux du gosier ce qui explique les douleurs lors de la phase active du confit touchant la petite courbure de l’estomac. L’ulcère intervient lors d’un conflit de contrariété territoriale, conflit avec le chef du territoire voisin « ne pas savoir où s’arrêtent les limites » et dans ce cas précis, conflit avec la collègue, celle ci dépassait les limites de son propre territoire et s’immisçait dans le territoire de ce monsieur.
 
 L’ulcération a tout son sens biologique qui est l’agrandissement ulcératif au niveau de la zone du  passage de l’estomac et spécialement de la sortie de l’estomac.
Les douleurs apparaissent dans la phase active du conflit, elles sont plus ou moins intenses. Les aires ulcéreuses ont un épithélium pavimenteux sous la dépendance du cortex sensoriel (sensibilité) qui explique l’acuité de la douleur, les spasmes et les coliques dans le cas où les muscles striés sont aussi touchés, ce qui semble le cas pour ce monsieur.
  
 
   Dès l’instant où la personne solutionne le conflit, le programme biologique bien fondé s’intervertit,  les douleurs et la colique disparaissent. Si dans la crise épileptoïde il y a Syndrome, c'est-à-dire  rétention des liquides, il peut y avoir de fortes douleurs + des saignements + une absence (perte de connaissance plus ou moins longue (à cause de la situation dans l’aire sensitive). Si toutefois la crise épileptoïde intervient aussi au niveau  des muscles striés de l’estomac : il y a une crise d’épilepsie de l’estomac très douloureuse avec colique de l’estomac + saignements + absence. (cf. livre/tableau)
Très souvent lorsque  la personne mange, elle se sent soulagée et la douleur disparaît momentanément à cause des aliments qui meublent  la paroi gastrique et la protègent  pour un instant du  liquide gastrique qui travaille à réduire  les aliments pour l’assimilation.
Aujourd’hui, chaque personne doit se prendre en charge et assumer sa vie. Elle ne doit pas avoir peur de se remette en question, de changer sa façon de vivre. Il est très important dans notre société moderne que les gens parlent entre eux, échangent leur point de vue, partage avec l’autre ce qui va bien et ce qui ne va pas bien.
Grâce à la Germanische Heilkunde, la voie est ouverte à une vie meilleure,  plus remplie d’empathie et d’humanité.
 
 
 
 
 
 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt