krokus
GNM-FR

gastrite chez un enfant Version imprimable Suggérer par mail
Le 16 janvier 2013 - 15h 30
 Mon épouse rentrait  à la maison accompagnée de notre fils âgé de 4 ans. Il venait de neiger, et notre fils a sauté de la voiture et s’est précipité dans le champ couvert de neige fraîche à proximité de la maison.  Mon épouse lui suggère de mettre d’abord sa combinaison de ski avant d’aller jouer dans la neige.

Lorsque sa mère a appelé le garçonnet, celui-ci fit mine de ne pas entendre. La mère se décide alors de faire du « forcing », mais le temps de se retourner pour aller chercher la combinaison, le garçonnet s’est sauvé dans la neige.  Ce petit jeu s’est renouvelé environ 3 fois, puis le garçon se fâche  avec  sa mère et exaspérée elle le menace de lui faire gagner sa chambre s’il n’obéit pas.

En fin de compte, comme il n’écoutait pas, la mère a mis à exécution ses menaces, et il a rejoint sa chambre. Au bout d’un moment, la maman l’a autorisé à sortir de sa chambre et l’après-midi s’est poursuivie normalement.
 
 
 Le soir vers 19 h 30, il est allé se coucher et il s’est endormi. Mais à 21 h 30 nous percevons depuis sa chambre des râles et des plaintes. Quelle ne  fut pas notre surprise en pénétrant dans sa chambre de le voir grelotter de froid et vomir. Après l’avoir mis au propre, nous décidons de le coucher avec nous dans notre lit pour le réchauffer. Vers 23 heures, encore une fois il frissonne et vomi, puis se rendort.

Vers 1 heure et 4 heures à nouveau il frissonnait plus légèrement et a vomi encore un peu puis s’est rendormi.

Le lendemain, au réveil il avait très chaud et était fiévreux. Nous sommes restés toute la journée près de lui, mais nous avons dû visiter le médecin, pour avoir un certificat médical pour l’école et notre absence au travail. Le médecin  nous connaissait bien, et après avoir diagnostiqué une gastrite,  il nous a proposé  un sirop ou des suppositoires. Le médecin connaissait bien mes idées au sujet des médicaments, mais il m’a toutefois proposé des suppositoires ou un sirop. Cependant il savait que je ne les lui donnerai pas, mais il a eu la délicate attention de me dire : « moi médecin, en pareil cas, je ne ferai rien, je laisserai l’enfant au repos, et dans quelques jours tout rentrera dans l’ordre ».  C’est ce que nous avons fait.
Notre enfant est resté  très fatigué et a beaucoup dormi jusqu’au lendemain 15h. Dans les heures qui ont suivit, petit à petit je retrouvai  mon petit garçon comme toujours c'est-à-dire  un peu ‘‘effronté’’. Notre petit garnement a recouvré la  pleine santé.
 
 --------------------------------------      ----------------------------------------
 
 Remarque : La maman a agacé l’enfant en voulant l’obliger à enfiler une combinaison de ski et en le menaçant de rester dans sa chambre. L’enfant a  ressenti une forte contrariété envers sa mère qui est son territoire, et a déclenché un conflit actif qui a touché l’épithélium pavimenteux du gosier de la petite courbure de l’estomac, cf. livre/tableau page 147 (4 Ra d).  Le conflit a duré 24 heures mais a été très intense.

L’enfant est allé dormir et  a solutionné le conflit de contrariété. C’est à ce moment la que le Programme Biologique bien fondé s’est inversé : l’œdème (hémisphère cérébral droit) et l’œdème au niveau organique (petite courbure de l’estomac)   se forment afin de régénérer l’épithélium pavimenteux du gosier ulcéré lors de la phase active du conflit. La personne commence à avoir chaud,  puis il s’en suit    la crise épileptoïde qui intervient lors du point culminant de l’œdème.
Comment se produit la crise épileptoïde ?
 La personne   revit en un flash son conflit donc retourne dans la phase froide, c’est pour cela qu’à nouveau elle frissonne, se sent glacée et vomi. (Les légers tremblements accompagnants les frissons  sont dus à l’implication de la musculature striée de l’estomac). Cette crise permet de  surmonter et chasser l’œdème pour la survie.
Après la crise épileptoïde,  apparaît  parfois de la fièvre dans le but de refroidir le corps par la transpiration qu’elle provoque.
 
 
 
 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt