krokus
GNM-FR

06/01/2008 Version imprimable Suggérer par mail

Dr. Ryke Geerd Hamer : voeux 2008

Mes chers amis de la Germanique, « Médecine Nouvelle Germanique »,

Nous nous trouvons au solstice d’hiver et au seuil de la nouvelle année 2008.
L’année 2007 qui vient de se terminer a été dramatique non seulement pour ma personne, mais également pour mes poursuivants espagnols qui ne m’ont manqué qu’à une seule journée près. Mais cette année a été une année très décisive pour la « Germanique », au cours de laquelle le bon grain s’est séparé de l’ivraie. Depuis, tous mes adversaires et leurs complices se sont rassemblés contre nous :

• ils évitent autant que possible de me nommer
• ils s’échangent tous mes concepts
• ils écartent totalement la notion de « germanique »
• ils ne parlent pas non plus des millions de victimes
• ils veulent la chimio, le « strip-tease » des familles Hellinger et le nettoyage de la scientologie
• ils voudraient faire glisser sans heurts la « Germanique » vers la médecine d’école – ou des écoliers, tout en faisant un amalgame, c'est-à-dire en la falsifiant.

Tout ce scénario de nos adversaires ne peut avoir qu’un seul but :
dérober la « Germanique » pure pour l’utiliser eux-mêmes à leur profit et, dans le même temps, l’inverser pour ceux qui ont d’autres convictions religieuses, voire la taire totalement afin de rendre le crime insoupçonnable et que tout reste en l’état actuel, c'est-à-dire que les patients continuent à subir la thérapie à mort à l’aide de la chimio et de la morphine.

Comme vous le savez, j’aurais déjà dû être interné de force en psychiatrie parce que mes thèses seraient folles et que la « Germanique » serait fausse (guérisseur miracle, charlatan), bien que l’on sache déjà depuis 25 ans qu’elle est juste.

Mais maintenant l’affaire a pris un nouveau virage : à présent je ne suis plus poursuivi à cause de la « Germanique », mais pour antisémitisme, parce que j’ai découvert la vérité et appelé un chat un chat.
Mais qu’importe, qu’on me désigne comme le tribun incorruptible de nos patients, je continuerai à opposer haut et fort mon veto à ce génocide, comme l’a appelé le
Prof. Niemitz. Même si quelques uns d’entre vous ne l’ont toujours pas compris.

Je vous en prie, essayez de comprendre pourquoi la « Germanique » doit rester pure, intacte. Car la Germanique est beaucoup plus qu’un grand nombre de nouvelles découvertes dans le domaine médical et biologique. Elle signifie tout simplement la liberté d’esprit.
Elle nous offre une vie délivrée de la panique que nos grandes religions nous ont insufflées : la peur du diable, du péché et des « maladies malignes ».
La Germanique nous garantit aussi de vivre selon les lois biologiques d’après lesquelles nous avons été créés. Regardez donc autour de vous : partout vous ne verrez qu’un chaos biologique, humain et social.
Les gens se laissent « assassiner » à la chimio par leurs dirigeants – 1500 par jour, rien qu’en Allemagne. Ils n’ont plus aucune orientation, plus aucun sentiment d’identité. Notre société est déjà majoritairement composée de célibataires et de pensionnaires de foyers pour personnes âgées. Même nos enfants subissent déjà le « lavage de cerveau » (imposé d’en haut) dans les jardins d’enfants et les écoles publiques, afin d’en faire des célibataires faciles à manipuler et à diriger.

Mes chers amis, croyez-moi, non pas parce qu’elle vient de moi, mais la « Germanique, Médecine Nouvelle Germanique » est le seul instrument qui nous permettra de sortir le gouvernail de ce marécage, la seule force qui pourra nous aider à retrouver la vérité, la liberté, la dignité et le droit. Et ceci à la manière biologique de la dignité humaine, c'est-à-dire d’une façon conforme à la famille qui est, en réalité, inscrite dans notre organisme de même que chez le plus petit des animaux. Ce n’est pas seulement la médecine qui doit changer.

Je suis persuadé que la Germanique ne pourra pas remporter la victoire en dehors d’un état de droit et je crois aussi qu’il ne peut pas y avoir d’état de droit sans la Germanique. Car dans un état de droit, il serait totalement impensable que l’on pratique un génocide sans qu’un avocat ou qu’aucun juge n’intervienne.

Pouvez-vous comprendre, à présent, pourquoi je serais volontiers président d’un état de droit avec la Germanique ?
Qu’importe où se trouverait cet état, pourvu que ce soit un véritable état de droit, sans « état dans l’état », sans mafia, sans loges, ni religions d’état dans l’état, ni machines de propagande appartenant à l’état dans l’état. Un état donc, où toutes les personnes auraient véritablement les mêmes droits, la même dignité, la même liberté.

C’est ce que je souhaite à tous ainsi qu’à moi-même pour la nouvelle année 2008.

Vôtre
Ryke Geerd

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt