krokus
GNM-FR

Les voleurs et accapareurs de la Médecine Nouvelle Germanique Version imprimable Suggérer par mail
Dr Ryke Geerd HAMER Diplômé en théologie
Sandkollveien 11                               
N – 3229 Sandefjord
 
  7 décembre 2009
 Lettre ouverte
Les voleurs et accapareurs de la Médecine Nouvelle Germanique



Les faits:

Sept nobodies* ont rebaptisé ma Médecine Nouvelle Germanique en ‘‘Nouvelle Médecine’’, ont volé de façon éhontée toutes mes découvertes, les ont commercialisées et réduit la GNM à 5 lois naturelles (ils ont aussi abandonné le terme biologique)  - sans parler des innombrables erreurs factuelles – naturellement ne m’en ont jamais touché mot et pour couronner leur impudence, ils ont apposé leurs copyrights au bas de mes découvertes.

Je ne pense pas me tromper beaucoup en supposant que l’initiateur de ce vol soit le grand rabbin autoproclamé Lenz de Görlitz, car de la bande des sept, un certain nombre est des auteurs ou co-auteurs publiés par la maison d’édition (rabbinique ?) Faktuell. En tant que journaliste professionnel, (Rabbi) Lenz sait parfaitement à quoi s’en tenir à propos de copyrights.

En ce sens, j’avais écrit à Lenz en octobre 2005 depuis la prison :
« Dois-je transmettre les copyrights des découvertes de ma vie à ceux qui « appellent au meurtre » contre moi, les laissant filer sous vos propres copyrights ? Je vous défends ici expressément d’utiliser aucun de mes copyrights, aucun de mes graphiques, tableaux ou même aucune image de moi. Je ne veux rien avoir à faire avec vous et vos semblables, mais alors rien du tout ! »

Cela me fait penser au ‘‘cas’’ Einstein, qui devait être un analphabète en mathématique (au vu de son échec au bac à cause d’un 6 en maths), dont la femme l’aurait aidé à obtenir son Prix Nobel grâce à cette ‘‘théorie de la relativité d’Einstein’’ basée sur la formule E=mc2 volée après sa mort, à un physicien autrichien Häsenöhrl tombé au front lors de la grande guerre, dont le nom même a été escamoté, la théorie débaptisée.

En dehors de ce cas (qui, pour ce qui me concerne, après tout ce que j’ai vécu, me semble tout à fait plausible), je n’avais encore jamais vu quelqu’un d’une telle effronterie pour débaptiser une découverte, la falsifier et vouloir la commercialiser contre la volonté expresse de son découvreur. Je ressens cela comme un profond mépris et de mon œuvre et de ma personne. Je n’ai pas seulement fait la découverte de ces 5 lois biologiques naturelles (rebaptisées en ‘‘lois naturelles’’), j’en ai bien fait 10 fois plus.

Bien sûr, je sais que ce ne sont pas des bouffons qui font des bêtises par ignorance. Derrière tout ça, se trouve un ‘‘Grand Rabbin’’ parce que depuis le début il est question que je livre mes découvertes aux rabbins. C’est ainsi que j’aurai pu sortir plus tôt de prison en France, si en ce temps-là, j’avais abjuré la Médecine Nouvelle Germanique et si je l’avais livrée aux rabbins.
 
Je ne fus finalement libéré que parce que j’avais su de source sûre et rendu public le fait que le juge Bessy de Chambéry était à la fois le chef de l’école talmudique des environs de Chambéry et le rabbin le plus élevé dans la hiérarchie en France.

Tous ces dirigeants juifs travaillent suivant le même principe basé sur la tromperie.

Tout cela n’est, en fin de compte possible que si l’on tient fermement en main la presse et la justice, qu’on est sans scrupules pour éliminer les opposants ou tous ceux qui sont en travers du chemin.

Lorsqu’en 1985, j’ai tenu des séminaires à Chambéry pour des médecins français, Rabbi Sabbah y participait et me montra un jour une radiographie des poumons du professeur Mathe, son ancien chef de service du centre de cancérologie de Villejuif près de Paris. Il me demanda ce qu’on pourrait faire devant ça.

Le cas était clair : atélectasie étendue à tout un lobe du poumon, ce qu’on désignait généralement par carcinome bronchique, ou qui est encore désigné ainsi en médecine d’école.

Dans la Médecine Nouvelle Germanique, nous le désignons par une tuméfaction occlusive pendant la phase de réparation des bronches après un processus ulcératif de l’épithélium pavimenteux des bronches suite à un conflit de peur dans le territoire.

En bref : depuis que le professeur Mathe a recouvré toute sa santé, il travaille de nouveau au centre de cancérologie de Villejuif. Un participant au séminaire a posé la question sur la façon dont le professeur Mathe traitait maintenant les patients, réponse de Sabbah : « par la chimio, bien sûr ».

Depuis Sabbah, n’est plus revenu dans ces séminaires parce qu’il savait que les autres participants le croyaient capable de la même absence de scrupules. En lieu et place, nous avons appris un an plus tard que Sabbah allait publier que c’était lui qui avait découvert la Médecine Nouvelle (Germanique), qu’il appelait maintenant ‘‘Biologie Totale’’.

Lorsqu’en 2007, j’étais sur le point d’être à nouveau appréhendé en Espagne, afin d’être déporté en Allemagne, et qu’au dernier moment j’ai fui en Norvège, il a été rapporté que les jours suivant, Rabbi Sabbah, de rage, a eu une attaque (blanche – DHS) avec une hémiplégie qui subsiste toujours.

Autrefois j’avais toujours considéré les juifs comme des gens intelligents ou pour le moins, malins. Mais entre temps, il semblerait que quelques uns de ces imbéciles aient décrété que toute leur médiocre force, leur médiocre existence au sein d’une communauté religieuse serait dorénavant étroitement liée à l’étouffement de la connaissance de la Germanique, et pour ce faire jettent tout dans la bataille. C’est d’une imbécillité si astronomique et si incompréhensible que cela en est indescriptible. Mais peut-être aussi n’ont-ils jamais eu affaire à un adversaire aussi coriace.

Pendant ce temps, la Médecine Nouvelle Germanique a été plumée comme une oie par les ravisseurs. L’infirmière de hier, ne disait-elle pas : « On n’a pas besoin de scanner du cerveau, quand je vois le patient, je sais ce qu’il a. »

Je suis révulsé par tant d’imbécillité.

Même le complice d’Italie fait semblant d’utiliser la Germanique. Pratiquement tout faux : le striptease familial de Bert Hellinger (à 80%) et toutes les autres insanités, tout sauf la pure Germanique.

Oui mes adversaires sont durs à la tâche et volent comme des pies : la nouvelle bande de voleurs avec Bader ou Sabbah ou Lenz, Hinz, Fieslinger et cie. En France Levy et Sabbah ont écrit un livre ‘‘composé’’, de même que Fiessling et Frühling (alias Lenz).

C’est toujours le même refrain : le nom de Hamer doit disparaître, la Germanique de toute façon, et naturellement, utiliser une autre terminologie et ainsi purifiée, la GNM pourra alors s’appeler la Médecine Juive et se glisser au milieu de toutes ces autres ‘‘têtes célèbres’’ comme par exemple Einstein & cie.

Il en va de même pour cette vidéo, où sous prétexte de faire quelque chose pour l’information des patients, l’intention est en réalité les gros sous.

Que me reproche-t-on en fin de compte ? Que je suis en fuite perpétuellement de pays en pays devant mes prédateurs rabbiniques, de ne pas avoir l’argent pour payer des professionnels de la production vidéo ? Et quand ils prennent contact, ils veulent tout de suite avoir les copyrights et discuter le contenu.

Ce n’est pas une raison valable pour justifier le vol.

Non, en vérité on veut réussir à prouver que la Médecine Nouvelle Germanique n’est pas sérieuse.

C’est comme si on allait jouer la 7ème symphonie de Beethoven à l’accordéon durant la foire annuelle.

Je suis dégoûté à l’idée de voir ainsi ma merveilleuse GNM plumée, castrée, amputée. Ces gens n’ont honte de rien, n’ont aucun respect. En outre ce sont ceux-là mêmes qui font tout pour interdire la Germanique, pour nous empêcher d’ouvrir une clinique et que je puisse rentrer en Allemagne.

Et bien sûr, on ne parle jamais des victimes (des millions, milliards dans le monde entier ?) et encore moins des coupables. Tout au contraire : «  S’il vous plaît, pas d’accusation. »

Le crime colossal, n’était après tout qu’un malentendu, une erreur, une bévue –« pour ça on ne va pas accuser qui que ce soit ». Et ce depuis 28 années d’étouffement de la connaissance, en faisant abstraction des victimes et de la terreur exercée à mon encontre et en comptant les personnes pour qui une vengeance et une réparation est indispensable.

Mais comme l’écrivait en substance  Dr Caroline Markolin dans son plaidoyer :

« Si TOUS ceux qui, au cours de ces vingt dernières années, sont allés à l’école du Dr Hamer, ont profité personnellement, professionnellement et financièrement de cette connaissance, s’étaient placés résolument à ses côtés POUR la Médecine Nouvelle Germanique, impossible de s’imaginer où nous en serions aujourd’hui. »

A la suite d’une découverte, c’est le découvreur lui-même qui est le plus gênant pour les voleurs et les prédateurs.

Dr Hamer

 

*(Personnes n’ayant aucune compétence particulière dans le domaine où elles prétendent intervenir) Ndt.

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt