krokus
GNM-FR

Lettre de Dr. Hamer - Tribunal de Grande Instance Veronika Lenz Version imprimable Suggérer par mail

Dr Ryke Geerd HAMER, diplômé en théologie 
Médecin spécialisé en médecine interne avec interdiction d’exercer
Pour non abjuration de la Médecine Nouvelle (Germanique)

Sandkollveien 11                            
N – 3229 Sandefjord

 
     
    30 novembre2009
                 

Mme la Juge du Tribunal de Grande Instance Veronika Lenz
Tribunal de Grande Instance
Place principale 18
A – 8530  Deutschlandsberg

Pour information
(accompagné du livre « Sida, la maladie qui n’existe pas » avec l’envoi)
A la direction régionale de Deutschlandsberg
A la direction du Land de Steiermark
Au ministère de la Justice d’Autriche
Au procureur Dr Kroschl, Graz
A l’hôpital universitaire de Graz

Très honorée, Mme la juge Veronika Lenz,

Nous venons de nous entretenir pour la deuxième fois au téléphone – sine ira et studio.

Je vous racontais que je venais également de m’entretenir au téléphone avec le procureur Dr Kroschl, qui m’assurait qu’il savait exactement que les autorités avaient la responsabilité de prouver que :

a) il existait un virus du Sida, que personne jusqu’à aujourd’hui n’a pu voir, même pas son ‘‘découvreur’’, le professeur Montagnier.
b) Mon livre ‘‘Sida, la maladie qui n’existe pas’’ est faux. Je vous en avais fait parvenir un exemplaire, pour votre lecture.


A mon grand étonnement j’apprends maintenant que, en dehors de vous, pratiquement tous les juges du Tribunal de Grande Instance de Deutschlandsberg, savent que mon livre dit la vérité. Vous avez répondu à Mr Seebald qui vous interrogeait sur votre jugement à propos de mon livre : que vous aviez une autre opinion et qu’il n’était pas question que le Dr Hamer soit cité comme expert car il est ‘‘trop partial’’.

Votre collègue Mr le Dr Leo Popp a déclaré que, naturellement il savait  (de même probablement que les autres juges)  que le Sida n’existait pas et que le Dr Hamer avait raison dans son livre, mais qu’ils n’avaient pas le droit de le dire. La direction régionale de Deutschlandsberg leur mettait une pression énorme…

Bien entendu, vu depuis la Norvège, je ne peux pas juger des manœuvres en coulisse dans le Land de Steiermark. Madame la Juge, à nous autres personnes ordinaires, on nous avait appris autrefois à l’université que la Justice avait quelque chose à voir avec la logique et que Juge allait avec Justice. Mais cela date de 50 ans en arrière et cela semble avoir fondamentalement changé depuis.

Quand vous dites que vous avez une autre opinion, soit, mais votre opinion personnelle subjective n’est d’aucun intérêt ici. Vous êtes tenue d’apporter la preuve contraire comme dit plus haut.
Nous étions en accord lors de notre dernière conversation téléphonique, que la preuve vous en incombait. Le Dr Kroschl était, lui aussi, clairement  de cet avis. Vous ne pouvez pas laisser les parents dans leur détresse et leur désespoir, vous ne pouvez laisser ‘‘s’éteindre’’ l’affaire.

Dans l’ordre des sciences naturelles, les règles de la logique n’admettent que deux alternatives : juste ou faux. Si c’est juste, on ne peut pas être d’un avis subjectif – qui n’a pas de fondement factuel – pour dire que c’est faux.

Qu’est ce qui vous empêcherait de venir faire une visite éclair en Norvège, ainsi que la Princesse Royale Mette Marit de Norvège, la patronne des ‘‘malades’’ du Sida, enfin de ceux qui sont appelés ainsi. Nous y inviterons 10 à 20 ‘‘patients’’ séropositif VIH au hasard. Cela ne durerai que quelques heures pour découvrir chez tous, que ce n’est que le simple test de recherche de l’allergie au smegma qui était testé par le VIH.

Vous pourriez faire la même chose au Tribunal de Deutschlandsberg. Mr Brandstätter Dr en droit et Mr Pilhar, ingénieur, se feront un plaisir de vous y aider. Vous n’auriez plus à vous retrancher derrière une opinion personnelle fausse, non qualifiée, subjective parce que non appuyée sur des faits, mais au contraire, vous pourriez alors vous adosser à des faits totalement irréfutables. Et si d’aventure, vous lisiez mon petit livre, vous saurez exactement comment on procède.

Soit dit sans vous offenser, Mme la Magistrate, j’attends d’un juge l’honnêteté, la probité, à savoir juste et aveugle face à la direction régionale. Par aveugle ici, j’entends : incorruptible.

Je ne suis bien entendu pas naïf au point de ne pas savoir qu’une décision juste, comme c’est le devoir premier d’une juge, peut déclencher un tremblement de terre.  Mais peut-être, aurez-vous une pensée pour les destins affreux comme ceux de la famille Seebald – non seulement précipitée dans le désespoir le plus profond à cause d’un diagnostic–mensonge de Sida mais encore détruite physiquement comme il est programmé de le faire avec l’AZT à l’encontre de leur plus jeune enfant.
Il en est de même pour tous ces ‘‘malades du Sida’’, qui n’avaient pas autre chose qu’une simple allergie au smegma et qui furent précipités dans des souffrances sans nom, par les mensonges, par la tromperie, les blessures corporelles des plus graves – jusqu’à la mort achetée en pharmacie - perpétrés par les autorités, l’industrie pharmaceutique, les médecins, les tribunaux.

Dans le prochain tirage de mon livre, qui démarre dans quelques jours, j’inclurais cette lettre. Si vous décidez de laisser ‘‘pourrir’’ cette affaire – in dubio pro reo !! – ce sera alors un des plus graves crimes de la justice.

Si un jour j’ai un mot à dire dans notre peuple de langue allemande, j’exigerais qu’il soit demandé sévèrement des comptes à tous les participants.

Et si maintenant vous dites que je vous menace de justice, vous pouvez le dire. D’après ma vision de la démocratie, il est du devoir de n’importe quel citoyen de forcer les juges à la justice. Et dans un Etat de droit,  des organes de contrôle intègres devraient y contribuer puissamment.

Soit dit sans vous offenser, Madame la juge, quo vadis ?

Avec mes meilleures salutations.

Dr Hamer

Remarque :

Il viendra le temps où nous aurons réellement un véritable Etat de droit. Les peuples asservis vont secouer ensemble leur joug. Cette tyrannie superstitieuse  aura une fin. Et le début de cette révolution remise depuis longtemps, aura lieu en Germanie.

  
  
 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt