krokus
GNM-FR

Pityriasis Rosea sur tout le corps de mon mari Version imprimable Suggérer par mail
        07. 10. 2009

C’est une maladie de la peau qui présente des structures eczémateuses.

Les hommes parlent peu de leurs conflits. C’est le cas de mon mari. Nous avons trouvé les raisons de ces conflits après des heures de recherche commune.

Il s’agit d’un tatouage au bras.

Un collègue de mon mari l’avait vexé lorsqu’il avait vu pour la première fois ce tatouage : « C’est quoi cette TACHE informe sur ton bras ? Tu penses vraiment que tu es plus BEAU avec cela ? »

Et voilà ! Pris à contre-pied, il a vécu cette réflexion de façon dramatique, seul, isolé dans sa chambre. Ceci correspond au résultat du ressenti en résonnance parfaite avec le caractère renfermé de mon mari.

Mon mari n’aimait pas montrer son tatouage parce qu’il avait été mal fait.

Il a vécu deux conflits comme nous pouvons nous en rendre compte maintenant.
Un conflit de  dévalorisation de soi : <http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Sonderpr/Knochen.htm >
et un conflit de séparation, de vouloir se séparer : <http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Sonderpr/Haut.htm >.

Il m’a tout raconté à la maison, mais n’a pas voulu reconnaître sa ‘‘défaite’’.

Trois jours après cet incident mon mari était alité avec des douleurs articulaires dans tout le corps. Nous avons pensé tout de suite à la grippe, mais il ne présentait pas les autres symptômes comme la toux, le nez qui coule ou de la fièvre, seules les douleurs articulaires liées à la révalorisation de soi.

Quant aux atteintes de la peau, elles se manifestèrent 6 mois après la remarque vexante du collègue et uniquement après l’ablation totale de son tatouage.

Pour tous les médecins interrogés par mon mari, la durée de cette maladie de peau (bien plus longue que celles décrites dans les gros livres savants) était une énigme complète.

En fait mon mari était en phase active d’un conflit ’’de vouloir absolument se séparer’’ qui dura 6 mois.
<http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/08ca_ph.htm >
Et la phase de réparation a duré autant de temps
<http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Kurzeinf/09pcl_ph.htm >. Et pas comme il est  écrit dans les gros livres ‘‘savants’’ !

C’est ainsi qu’on a su très exactement pourquoi, quand et comment se déroulaient les différentes phases, sans intervention médicale spécifique.

Je voudrais vous exprimer, à vous Monsieur Pilhar et au Dr Hamer <http://www.pilhar.com/Hamer/hamer.htm > toute ma gratitude pour ce cadeau qu’est la « Medicina Sagrada ».

Vous ne vous doutez pas du nombre de gens que vous avez déjà aidés, ou ceux que vous aidez sans les connaître.

Je voudrais aussi remercier tous ceux que je connais et que la Germanique a aidé : <http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/nm.htm >.

La révolte viendra des patients guéris ! Dixit le prof. Hanno Beck.

Nous sommes unis et nous vaincrons !
 
***
Remarque :

Parfaitement ! Nous vaincrons parce que nous sommes unis derrière le découvreur de la Germanique, le Dr Hamer, celui qui nous a montré également qui sont nos véritables adversaires.

La répression contre la Germanique (un meurtre de masse)  vient de la médecine d’école judéo-chrétienne.

Voir aussi :

Programmes spéciaux dans la Médecine Nouvelle Germanique – les altérations de la peau  <http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Sonderpr/Haut.htm

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt