krokus
GNM-FR

Saignements du nez chez un enfant Version imprimable Suggérer par mail
   
 
                30.12.2009

Notre fils de 4 ans a eu souvent et de façon irrégulière de forts saignements de nez, surtout la nuit, et ce depuis longtemps. En saison froide, c’était plus fréquent, nous mettions cela sur le compte  de l’air sec du chauffage. Mon mari qui s’intéresse depuis longtemps déjà à la Médecine Nouvelle Germanique, pensait que cela devait avoir une relation avec un conflit concernant le nez. Je me demandais sans cesse à quoi cela était du, parce que à chaque fois j’avais le cœur chaviré à la vue de notre fils qui saignait abondamment.  Et puis soudain, de façon totalement inattendue, j’ai compris ce qui déclenchait ce conflit du nez, alors que nous étions en vacances et roulions en voiture le long du lac de Garde.

Notre fils a toujours aimé les noix. Même lorsqu’il n’avait que quelques dents, il mâchait et suçait les noix. A l’âge de 15 mois, en octobre, il mastiquait un petit morceau de noix depuis un moment déjà, quand, pendant qu’il jouait, il trébucha sur une boîte en carton, ce qui l’énerva au point de hurler. Ce faisant il avala le morceau de noix et commença à étouffer. Bien sûr nous fîmes tout ce qui était possible pour faire ressortir ce bout de noix de sa trachée ou de là où il était coincé car il commençait à devenir légèrement bleu. Dans le même temps nous avons appelé les secours. Lorsqu’ils arrivèrent, Dieu merci, notre fils respirait de nouveau, mais on entendait un léger sifflement  au moment de la respiration qui n’existait pas avant. Le médecin urgentiste décida que cela devait être examiné à l’hôpital. Après coup, cela s’avéra une erreur, car la façon dont nous fûmes traités à l’hôpital était effrayante. Une machinerie infernale à créer de l’angoisse s’était mise en branle avant même que notre fils fut examiné. Quoiqu’il en soit, nous avons pu quitter l’hôpital (en signant un papier de décharge) bien que ce sifflement durant la respiration fût toujours là. J’étais d’avis qu’il avait quelque chose de coincé dans le nez, surtout qu’on entendait particulièrement ce sifflement quand j’allaitais mon fils. Exactement 14 jours plus tard, le même jour de la semaine et quasiment à la même heure où il avait avalé ce morceau de noix, alors que je changeais sa couche sur le plancher du salon, il s’étrangla soudain et toussa puis recracha un petit morceau de noix grisâtre, légèrement gonflé.  Ce morceau de noix a du ressortir du nez du fait que mon fils était couché sur le dos, il a probablement glissé dans sa gorge, ce qui fit qu’il a pu le recracher. Et tout naturellement le léger sifflement avait lui aussi disparu. C’est un peu plus tard que commencèrent les saignements du nez. Maintenant tout devint clair ; il avait toujours ces saignements du nez juste après avoir mangé des noix. Il en avait plus durant la saison froide parce qu’alors il y a plus de noix et de noisettes. En vacances, il n’avait jamais de saignements du nez, car nous n’avons jamais emmené des noix en vacances et qu’on n’en trouvait pas non plus sur place. Comme il continue à aimer les noix et qu’il en mange de temps en temps, il continue a avoir des saignements du nez en phase avec cette consommation des noix. Bien sûr que ce petit morceau coincé dans le nez a dû le gêner. Je pense que ça nous gênerait aussi, si on avait quelque chose de coincé dans le nez pendant 14 jours !

Lorsque nous sommes revenus de vacances, forts de ce que nous savions à présent, j’en parlais aussitôt à mon fils.  Je lui posais la question de savoir s’il se souvenait de cet épisode, il me répondit que non. Je lui demandais alors s’il voulait entendre cette histoire et il me répondit oui. Je lui racontais donc toute cette histoire et à la fin je concluais que tout ceci ne pourrait plus se reproduire du fait qu’il avait maintenant bien plus de dents pour mieux mastiquer les noix et que son nez était plus grand de telle sorte que plus rien ne pouvait dorénavant y rester coincé. Je remarquais qu’il m’écoutait attentivement et comprenais ce que je disais, lorsque soudain il éternua très fort. Depuis ce moment il n’a plus eu de saignements du nez pendant 6 semaines.  Il saigna de nouveau abondamment et nous avons passé ce moment difficile.  Les saignements ont cessé depuis environ 2 mois. Il y a quelques jours j’étais assise avec mon fils dans la cuisine peu avant d’aller se coucher, lorsqu’il voulut encore manger une noix. Je la lui donnais et voici que 10 minutes plus tard alors qu’il était couché, il se remit à saigner abondamment du nez. Pour nous, cela signifie qu’à l’avenir nous éliminons pour un temps indéterminé les noix du menu de notre fils. Ce qui ne pose aucun problème pour personne étant donné qu’il peut toujours manger d’autres sortes de noix et noisettes sans qu’il se mette à saigner aussitôt.

****
Remarques :

Bonne décision de la mère ! Si l’on ne trouve pas de solution au conflit – en l’occurrence il n’y en a pas pour le garçon – alors il faut éviter les ‘rails’.

Peut-être plus tard quand il aura réellement « un grand nez » il dépassera ce conflit.

Voir aussi :
Programmes spéciaux dans la Médecine Nouvelle Germanique – le nez
http://www.pilhar.com/Hamer/NeuMed/Sonderpr/Nase.htm

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt