krokus
GNM-FR

Aujourd'hui 1er février 2010 est le premier anniversaire de Muriel. Version imprimable Suggérer par mail

Le 27 janvier 2010 la petite Muriel a été retirée à sa mère Barbara  Seebald par le chef de district de Deutschlandsberg.
Tout cela s'est passé sans qu'on ait procédé à un test de VIH sur Muriel, ni qu'on ait apporté la moindre preuve.

Dr en méd. Rykee Geerd HAMER diplômé en théologie
Sandkollveien 11
N - 3229  Sandefjord
 
   27 Janvier 2010
Détournement d'enfant par le chef de district et ses complices (équipe de garde)

Aujourd'hui, le 27 janvier 2010 - aux environs de 10 heures - s'est déroulé au CHU pour enfants de Graz un rapt sur enfant par le chef de  district de Deutschlandsberg Müller.
- avec l'aide du chef de clinique, Müller et ses complices se sont  
postés dans la salle de surveillance des infirmières du CHU pour enfants de Graz pendant que sur la demande de Mme Seebald, une infirmière gardait sa fille pour un petit moment.
- Lorsque la mère s'absenta momentanément pour aller prendre une douche tout le "gang" s'est précipité dans la chambre de Muriel et a  "arrêté" la petite Muriel âgée de 11 mois et l'ont emmenée dans un  endroit tenu secret.

Ceci est un enlèvement !

Lorsque Barbara Seebald revint quelques minutes plus tard elle trouva le chef de District Müller et l'assistante sociale Schrack (toujours  
présente en cas de retrait de la garde d'enfants) sur les lieux, accompagnés de 5 policiers, dont 2 se tenaient sur le balcon.
Elle ne pouvait que constater en hurlant de désespoir que l'état  venait d'enlever son enfant.

Le motif de cette séparation brutale entre la mère et l'enfant:
1. Muriel est en danger en restant près de sa mère.
2. Les enfants n'ont pas été retirés de la page d'accueil de leur site.
Muriel qui pleure très fort dès que sa mère s'éloigne à peine, a due subir un épouvantable choc (DHS) au cours de cette action - un énorme  et brutal conflit de séparation avec la mère. Et bien sûr cela  n'effleure même pas l'esprit de ces monstres. De même que Mme Seebald  qui a subi ce même conflit brutal au premier anniversaire de sa fille  le 1er février.

- Cette action avait été visiblement préparée depuis une semaine,  bien qu'il n'y ait pas d’ordonnace judiciaire en ce sens. Muriel n'a pas subi de test VIH et sa séropositivité  n'est  que simple hypothèse.
- L'hôpital pour enfants de Graz, représentant la médecine conventionnelle, veut que le Sida reste ce qu'il est: une maladie mortelle - de même que le cancer.

Il est interdit de démontrer officiellement dans la centaine d'hôpitaux que le test VIH n'est qu'un test du smegma, bien qu'on l'ait examiné depuis longtemps et trouvé juste, mais à huis clos.  
Néanmoins, on continue de faire comme si le test VIH positif était une maladie redoutable.

Dr Ryke Geerd Hamer

 
< Précédent   Suivant >
   
Menu Content/Inhalt