Lettre Dr Hamer au Vatican - 11.09.2016

Lettre en pdf

Dr en méd. Ryke Geerd Hamer, diplômé en théologie luthérienne, médecine interne, aujourd’hui interdit d’exercer depuis 30 ans pour non abjuration des deux premières lois biologiques naturelles.

Sandkollveien 11
3229 Sandefjord
Norvège
Tél : 0047-335 22 133 / 335 22 134

 11 Septembre 2016

Sa Sainteté la Pape François
00120 Palais Apostolique
Ville du Vatican
Rome
Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

Très Saint Père François,

Il y a plus d’un mois, je vous ai envoyé une lettre ouverte avec plusieurs propositions. Visiblement vous n’avez pas jugé nécessaire de me répondre, même pas une réponse provisoire. C’est votre droit, de répondre ou non à quelqu’un, la décision vous appartient.
Me voilà donc aussi en droit de ne plus attendre de réponse de votre part. Votre Vatican ne semble pas avoir remarqué que je voulais vous offrir une belle chance loyale, pour réparer un tant soit peu nombreux méfaits, légers ou graves commis par votre institution, depuis 35 ans, c’est-à-dire depuis la découverte de la Germanische Heilkunde.
Maintenant que ‘‘la boîte de Pandore est ouverte’’ je peux lâcher ce que j’ai sur le cœur. Nous pouvons très bien poursuivre nos investigations scientifiques sur la schizophrénie sans le Vatican. En tant que théologien je ne souhaite évoquer les responsabilités des Jésuites, en général.
Mais en ce qui concerne votre personne, je sais que d’après les lois des Jésuites, vous ne pouvez pas devenir Général des Jésuites si vous n’êtes pas juif.

En tant que Juif vous avez connu Menachem Mendel Schneerson, votre ‘‘Messie’’, qui a pris ‘‘à son compte’’ la Germanische Heilkunde en 1992/94 (voir ma lettre au Prof. Merrick). Depuis 35 ans ce sont environ 4 à 6, voire 7 milliards de patients non juifs qui on été exécutés avec la chimio et la morphine, tandis que quasiment pas un patient juif n’est décédé avec la Germanische Heilkunde (voir la publication de l’ambassade d’Israël à Berlin du 29 octobre 2008).

En tant que Général des Jésuites juif et actuel Pape, tout comme votre prédécesseur juif Carol Woityla (Jean-Paul II, élu Pape le 16 octobre 1978), vous devez avoir une connaissance exacte du crime de votre ‘‘Messie’’ Schneerson depuis novembre 1981. Vous savez très exactement que sur les 4 à 6, voire 7 milliards de goys exécutés dans des hôpitaux catholiques, 30% environ seront portés à votre crédit, c’est-à-dire à votre responsabilité, votre faute.

À l’occasion du 3ème anniversaire de la mort de Dirk, mon innocente épouse Sigrid Hamer, Dr en médecine, a remis en décembre 1981 au Pape Jean-Paul II, par l’intermédiaire de son second, le futur Pape Ratzinger à Rome, l’original d’une thèse de doctorat avec la demande d’aider selon celle-ci, les patients à survivre à leur cancer grâce à la Germanische Heilkunde, appelée alors  Médecine Nouvelle. Mais il a fait exactement le contraire : le loup était rentré dans la bergerie ! En tant que juif, il savait précisément de son ‘‘Messie’’ juif Schneerson de quoi il retournait et a fait en sorte que tous les patients non juifs soient exécutés par la chimio et la morphine dans tous les hôpitaux catholiques du monde. Mon épouse aux yeux bleus a naïvement demandé à plusieurs reprises au Vatican de lui restituer sa thèse, ce qu’elle n’a jamais obtenu. Des milliards de goys (non juifs) on été ainsi assassinés à la chimio et à la morphine dans les hôpitaux catholiques, qui dépendent en fait du Vatican, tout en sachant très bien comment on traitait les patients juifs, en Israël où 99,4% survivaient à leur cancer.
Et si d’aventure un juif s’égarait dans un hôpital catholique et se soit fait reconnaître en tant que juif, il était pris en charge par des oncologues juifs qui le soignait affectueusement avec la Germanische Heilkunde, sans chimio ni morphine. Les choses se passent encore ainsi et constituent de loin le plus grand génocide de tous les temps et aussi le plus cruel, car délibérément commis, en toute connaissance de cause. Et ce génocide, le plus abominable de tous les temps, sera aussi de la responsabilité de votre ’’Sainteté’’ (ou ne devrait-on pas plutôt dire ‘‘Absence de Sainteté’’ ?), car vous êtes Pape depuis le 13 mars 2013.

Mon intention était de vous aider à réparer tant que faire se peut, cet abominable méga-crime qui relègue très loin derrière toutes les exécutions des hérétiques du passé. Malheureusement vous ne l’avez pas compris, tout comme par le passé, les Jésuites de par leur arrogance religieuse n’ont rien voulu comprendre non plus.

Voilà ce dont j’aurais aimé discuter avec vous et ce pourquoi j’aurai volontiers, même à 81 ans, fait le voyage jusqu’au Vatican à Rome. Mais attendre un peu d’humanité d’un Général des Jésuites ou d’un actuel Pape jésuite, semble être une absurdité.

Je ne peux et ne veux pas vous forcer à un peu d’humanité en tant que Pape Jésuite, mais vous devriez penser à la façon dont votre ‘‘Messie’’ s’est emparé de la Germanische Heilkunde. Même un Pape ne pourra échapper à la malédiction que représente l’exécution délibérée de 2 milliards de patients dans les hôpitaux catholiques. Les ‘‘Trois Furies’’ – ou déesses de la vengeance – sont au-dessus des confessions religieuses.

Avec mes meilleures salutations. Ryke Geerd Hamer